24 août 2010

Les 3 jours d'Alvarães

Nous sommes les seuls gringos dans une ville où tout le monde se connaît et les gens nous dévisagent dans la rue.
P1000152
Cette petite ville est organisée autour d'un gymnase couvert où nous assisterons un soir à un match de foot entre deux équipes de 4 filles. La moitié de la ville est là ce soir, l'autre est à l'église. C'est la fête et des barbecues s'improvisent partout. Nous mangerons des brochettes de poulet avec du riz. Quel bonheur de changer de menu !
Les autres soirs, nous n'aurons pas cette chance. Il n'y a pas de restaurant et le soir les gens mangent à la maison.
Le matin avant 6h, nous allons au marché où de petits stands crasseux proposent un bon petit dej. (café, sandwich, et le fameux espèce de haricot blanc au lait) pour 3 réaux (1,5 euros). A 11h, au même endroit les gens déjeunent sur une grande table, toujours le même invariable plat local (pour 5 à 15 réaux).
Le marché :
P1000159

Nous louons une chambre 30 réaux chez une vieille dame. L'eau courante est l'eau de la pluie, stockée dans de grands bacs, puis pompée jusqu'au toit de la maison, ça fonctionne assez bien.
La chaleur est écrasante dès 10h du matin. Les rues sont désertes comme dans un western.
Il y a un cybercafé rempli de gamins qui jouent à Counter Strike,
En face, la mairie s'appelle Palacio do Liberdad
La mairie

Incroyable, dans cette petite ville il y a une école d'informatique !
Ecole d informatique

Même ici on est en pleine campagne électorale. Le vote est obligatoire (sinon on a une amende et des problèmes administratifs). Les candidats portent des numéros car beaucoup de gens ne savent pas lire ne serait-ce que les noms des candidats.
Du coup la campagne électorale ressemble plus à celle d'une association étudiante. Pas de finesse, on fait dans la quantité et c'est à celui qui fait le plus de bruit.
Campagne electorale

Tout un quartier de la ville est constitué de maisons flottantes.
P1000160

Nous partagerons ainsi pendant 3 jours le quotidien de ces gens avec qui nous avons pris l'habitude de communiquer par gestes (et quand même quelques mots de portugais) plus qu'en espagnol.

Joueurs de dominos
P1000182

Aucun commentaire:

Publier un commentaire