18 août 2010

Hôpital public, médicaments et système de santé au Brésil

Nous allons bien mais nos aventures nous ont conduit aux urgences de trois hôpitaux publics brésiliens. Commentaires.
On attend très peu et c'est entièrement gratuit, du coup au lieu d'aller voir le médecin, nos amis nous conduisent au service consultation des urgences. On remplit une fiche en arrivant et une infirmière fait un premier examen rapide. Elle prend notre tension, parfois la température puis nous envoie faire des analyses complémentaires ou des radios.
Ensuite on voit un médecin qui nous écoute et fait son diagnostic très vite sans avoir le temps de nous ausculter par exemple.
Pour Vineta, ça s'est bien passé. Pour moi, j'y suis allé pour une toux persistante, on m'a envoyé faire deux radios, une batterie d'analyses et des tests de tuberculose pour finalement me prescrire vite fait un sirop, Arrivé à la pharmacie j'ai finalement acheté un autre produit car la pharmacienne trouvait que c'était mieux.

Les flacons de médicaments ne sont pas scellés quand on les achète. Les boites de médicaments sont fermées d'un bout de scotch.

On peut acheter les médicaments à l'unité au supermarché. La caissière en a une boîte pleine et une paire de ciseaux, elle prend une plaquette et vous découpe le nombre de comprimés souhaités.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire