04 octobre 2010

Trekking de Santa Cruz (4 jours)

Enfin, le fameux trekking de Santa Cruz !
4 jours de marche dans les montagnes du parc national Huascaran et 3 nuits sous la tente.
Les agences proposent 120$ par personne, probablement négociables à 80$.
Mais après en avoir vu quelques unes, nous décidons de partir seuls. En effet plutôt que de fournir simplement un guide expérimenté, les agences proposent une formule avec guide, cuisinier, tente, couchage, etc... Il y a même des mules pour porter nos sacs. En gros on part légers et on ne s'occupe de rien pendant 4 jours.
Cela ne nous tente pas trop car nous préfèrons se débrouiller seuls. Nous avons prévu beaucoup d'autres trekkings et il n'y aura pas toujours des mules pour porter nos affaires. Et puis c'est le moment de vraiment tester l'équipement que nous avons transporté jusque là sans s'en jamais l'utiliser.

C'est notre tout premier trekking sur plusieurs jours alors nous le préparons minutieusement. Nettoyage du filtre à eau, identification des lieux de camping proches de cours d'eau, préparation des menus pour éviter de transporter trop de nourriture comme à chaque fois. Nous préparons les sacs à dos avec le nécessaire (tente, matelas autogonflants, sacs de couchage, et tout pour cuisiner) et nous laissons le reste à la bagagerie de l'hôtel. A ce moment précis, nous avons vraiment le sentiment de partir pour une grande aventure !

Et c'est parti ! Cliquez ici pour voir la vue satellite de nos 4 jours de trekking. Pour faire apparaitre le dénivelé et vous balader en 3D, cliquez sur le bouton "Earth" (merci Loïc)
Au début nos sacs semblent très lourds.
P1030366
Nous progressons lentement sur un terrain qui monte de plus en plus les deux premiers jours. Nos bâtons sont une aide précieuse, d'autant que je me suis fait mal aux genou au retour du trekking de la veille mais heureusement la douleur, forte le premier jour, va diminuer.
Nous croisons souvent des groupes précédés d'une caravane de mules. Ils avancent rapidement avec leur petit sac à dos, mais nous ne les envions pas du tout. Notre expérience est plus complète et surtout nous sommes libres et indépendants.
P1030463
Comme dans le trekking de la veille il nous faut beaucoup plus que le temps prévu pour couvrir le chemin. Nous n'arrivons à notre premier campement qu'à la tombée de la nuit. Il se met à pleuvoir juste quand je commence à faire du feu. Du coup nous nous réfugions sous la tente pour manger un dîner préparé rapidement car les lampes frontales attirent des nuées d'insectes.

Nous nous promettons de tout faire le lendemain pour arriver plus tôt au camp !
Et en effet, le jour suivant, malgré presque 1000m de dénivelé à grimper, nous gardons un bon rythme et arrivons bientôt en vue du col de Punta Union (4700m).
P1030468
Le sentier est moins clair et nous ne croisons plus personne car il est tard et les gens sont déjà tous arrivés au campement. Nous perdons le chemin plusieurs fois mais le retrouvons toujours. Finalement, malgré le poids de nos sacs à dos et le manque d'oxygène nous arrivons au sommet vers 16h.
P1030480

De là nous apercevons un camping avec les tentes colorées bien visibles des groupes croisés dans la journée. Il faut vraiment zoomer mais on les aperçoit au fond de la vallée sur cette photo :
P1030489

Nous avons marché toute la journée et pour la première fois nous apercevons notre objectif, voilà qui nous redonne de l'énergie !
Vineta se met en mode cabri et dit "on peut y être en 1h". Effectivement nous descendons à toute vitesse en coupant par de petits sentiers et nous arrivons au camping vers 17h ce qui nous laisse juste le temps d'installer la tente et de dîner avant la nuit !

Au matin des vaches viennent récupérer leur territoire. Les campeurs doivent défendre leur petit déjeuner à coups de pierres. Heureusement, un peu à l'écart nous sommes à peu près tranquilles.
P1030488

Le 3ème jour, le terrain sera plus facile, nous progressons vite en légère descente. Du coup nous dépassons le campement prévu et comme le sentier suit un torrent de montagne, nous aurons l'embarras du choix pour notre lieu de camping. Finalement nous installerons la tente dans un charmant coin isolé proche d'une cascade et abrité du vent.
P1030548
Pour la première fois nous aurons tout le temps de dîner et de nous installer ce qui est bien agréable. De même, au petit déjeuner, ayant pris de l'avance sur l'itinéraire du dernier jour nous ne serons pas pressés et lèverons le camp après avoir soigneusement séché toutes les affaires au soleil.

Bilan : ravis de cette expérience, nous ne regrettons absolument pas notre choix de partir seuls. Ma douleur au genou a diminué, mais les épaules ont bien souffert à cause du sac mais aussi parce que j'ai compensé avec les bâtons. Quelques grosses ampoules aux pieds mais grâce à la crème de Jean-Louis appliquée chaque soir ça n'a jamais été un problème.
La prochaine fois nous emporterons une spirale anti-moustique pour tenter de repousser les insectes si on dîne de nuit sans pouvoir faire de feu.
Notre tente est un peu petite mais pour 2Kg ca va. Nos matelas sont très confortables, le couchage est bien chaud.
Pour une fois nous avons pris juste assez de nourriture, il ne reste presque rien. Nos sacs à dos, très lourds (3kg et 3,3kg à vide) sont vraiment bien aérés dans le dos et nous ne transpirons pas du tout avec. Par contre il faut bien apprendre à les régler pour reporter la charge du dos vers les hanches.
Je pense que nous avions entre 12 et 15 kg ce qui reste confortable.
Conclusion : vivement le prochain trekking !

P1030481

Poursuivi par de petits cochons :
P1030435

Aucun commentaire:

Publier un commentaire