19 novembre 2010

La Paz, Bolivie


La Paz est une ville très étonnante. Elle est située à quelques 3000m d’altitude dans une sorte de grand canyon. La vieille ville, construite dans le creux est à l'abri du vent et bénéficie d'un climat plus doux. Les quartiers les plus pauvres sont en hauteur et il y fait nettement plus froid du fait de la différence d’altitude et de l’exposition au vent.
P1040820

Étrangement on se sent ici dans une capitale, bien plus qu'à Lima. Il y a une agitation permanente, toujours du trafic, la ville est très étendue.

Les prix sont comparables à ceux pratiqués à Paris sauf qu'ici on paye en bolivianos, et un euro vaut 10 bolivianos. Par exemple on peut déjeuner dans un bon restaurant pour 20 à 30 bol. Le soir c'est généralement 40 a 60 bol par tête. Un hôtel très correct en plein centre coûte 80 bols pour une chambre double, 140 avec salle de bain et TV (pour 2). Un cours de danse coûte entre 10 et 20 bol, compter 30 à 50 pour un cours privé et les cours privés d'espagnol coûtent 55 bols.
Concrètement, en tant que touriste c’est comme si on avait 10 fois plus de moyens qu'en France. Et même si on est dans l’un des pays les plus pauvres du continent, on trouve à La Paz une grande variété de produits et de services. Nous en profitons donc pour prendre des cours intensifs d'espagnol et nous initier sérieusement au tango en prenant des cours privés avec les meilleurs profs.

La circulation est infernale même si les conducteurs sont légèrement plus éduqués qu'au Pérou. Et dans la vieille ville, la pollution est un gros problème.

Nous logeons dans le quartier historique à l'hôtel Torino que nous a conseillé Loïc. C'est un ancien palais qui a été reconverti en un complexe comprenant : hôtel, 2 restaurants, un café, un cybercafé, plusieurs salons de danse et de conférences. Le lieu est exceptionnel:
Le restaurant qui ne fonctionne qu'à midi avec une formule à 22 bols et généralement un orchestre chaque jour.
P1060201

Le salon de danse : oui, l'hôtel propose de nombreux cours !

Le café est également très bien : beau cadre, nourriture très correcte avec du pain excellent (chose rare). C’est un endroit plutôt chic, mais certains détails montrent qu’on est Bolivie, par exemple ils coupent en deux les serviettes en papier pour faire des économies !

Encore un détail amusant, les chambres "éco" où nous sommes (sans salle de bain) ressemblent vraiment à des cellules. D'ailleurs il n'y a pas de serrures mais on les ferme avec de gros cadenas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire