21 janvier 2012

Le Têt (nouvel an vietnamien) dans une famille !

Après 6h de trajet depuis Da Lat, le bus de Sinh café nous dépose sur le bord de la route, 40 km avant Saigon. Nous arrivons chez notre ami Thông quelques minutes plus tard.

Le Têt est la fête du nouvel an vietnamien et correspond globalement au nouvel an chinois. C'est la fête la plus importante de l'année, elle a lieu le jour de la première lune, au milieu de la période séparant le solstice d’hiver de l’équinoxe de printemps. Les festivités duraient autrefois plus de deux semaines mais la vie moderne les a considérablement raccourcies : seulement quelques jours avant et surtout 3 jours après le Têt. Autrefois pour ce peuple de paysans attaché depuis des millénaires au travail de la terre, le Têt correspondait à la fin de l'hiver, unique moment de repos. Etant donné le climat vietnamien, le Têt annonce déjà l’arrivée du printemps. Les vietnamiens prennent généralement 2 semaines de congés pendant cette période pour rejoindre leur famille ce qui fait que les transports sont saturés dans tout le pays. Les prix augmentent considérablement et beaucoup de commerces ferment. Ainsi pour les voyageurs, il n’y a strictement rien à faire pendant la semaine du Têt car tout est fermé et c’est une fête familiale.

Après avoir longtemps cherché, nous avons trouvé une famille pour nous accueillir pendant cette période. Malheureusement notre hôte a annulé à la dernière minute. Nous avons alors écrit à quelques personnes sans beaucoup d’espoir, c’est alors que Thông nous a répondu. Nous n’osions pas y croire ! En effet, nous sommes encore des inconnus pour ces gens, alors pourquoi nous accueilleraient-ils pour partager un moment aussi intime et important ?? D’autant que pour les vietnamiens, ces quelques jours sont sensés conditionner le bon déroulement de toute l’année à venir !

Mais le miracle a eu lieu et après quelques échanges d’emails, nous voici assis avec Thông dans le salon familial. Notre ami travaille à Saigon et comme tous ceux qui le peuvent, il est venu passer les fêtes du Têt en famille. Il parle assez bien anglais et nous présente sa famille : Hoa et Song, ses parents, Thủy sa sœur et Út sa grand-mère âgée de 84 ans. Les parents ne parlent pas anglais et la sœur un tout petit peu.
Bien Hoa

Nous sommes deux jours avant le Têt et les préparatifs sont déjà bien avancés : des fleurs jaunes ont été placées dans l’arbre devant la maison, au centre du salon se trouve l’autel des ancêtres décoré de fruits et d’un arbuste.

Ce soir, Thông va diner avec ses anciens camarades de lycée. Nous allons nous promener avec Thủy et à son petit ami Tho qui parlent un tout petit peu anglais. Nous sommes les seuls étrangers en ville, et durant tout notre séjour à Biên Hòa nous ne croiserons pas un seul occidental !

P1090894Nous visitons le marché aux fleurs, typique en fin d’année. En effet, la tradition veut qu’on utilise beaucoup de fleurs (jaunes dans le sud et plutôt rouges dans le nord du pays) et d’arbustes pour célébrer le Têt et honorer ses ancêtres.

Aussi, depuis deux semaines des marchés comme celui que nous visitons ce soir se sont montés dans tout le pays. Nous arrivons à l’heure de pointe et il nous faut plus de 30 minutes pour pénétrer dans le marché tant le flot de scooters est dense. Une fois à l’intérieur nous traversons des allées entières de fleurs jaunes et d’arbustes chargés de mandarines. Toute la ville semble s’être donné rendez-vous au même moment pour faire ses achats. Les gens repartent à pied transportant une véritable forêt sur leurs épaules ou plus généralement sur un scooter.
P1090902
Quelques stands exposent des orchidées devant lesquelles les jeunes se prennent en photo avec leur téléphone.

Nous repartons après avoir savouré une boisson locale au jus de canne à sucre. Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons pour assister à une danse de licornes puis de dragons accompagnés par des tambours (voir vidéo).
P1090903

De retour à la maison, Song (la mère) épluche pour nous de délicieux pomelos. Dans cette variété, différente de celle que nous connaissons, seule la chair se mange et il faut éplucher chaque quartier. Nous nous installons sur le sol. Je suis très surpris car nous aurions largement la place de nous assoir juste à côté sur le canapé qui est assortit d’une table basse ! Mais non, on s’installe par terre, et Song découpe et pose les fruits à même le sol !

Nous dormons au même endroit sur un matelas posé au sol et protégés par une grande moustiquaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire