10 mars 2011

Puerto Madryn

Lorsque nous étions à Sarmiento, nous avons brièvement croisé Alicia, une amie de Walter qui nous avait pris en stop. Le lendemain, Alicia m’a appelé pour nous inviter à habiter chez sa fille Johana à Puerto Madryn, et nous y voici !
Johana étudie ici et habite seule dans une grande maison familiale. Nous passerons quelques jours en sa compagnie et visiterons ensemble les musées de la ville.
P1050370
A l’origine, Puerto Madryn était une colonie Galloise. Les Galois cherchaient une terre loin de l’Angleterre et les argentins souhaitaient coloniser les terres du sud pour éviter que les chiliens ne les occupent. Ainsi une première expédition partie du pays de Galle avec moins de 200 colons a entrepris de s’installer sur ces terres hostiles en 1886. Le rêve d’un nouveau pays de Galle aura duré 3 générations dans des conditions de vie très dures. Puis, une fois la colonie établie, ces pionniers furent rejoins par beaucoup d’autres immigrants perdant son identité. Aujourd’hui quelques villes portent toujours des noms gallois, et il reste une certaine tradition. Cela est très bien expliqué dans le petit musée du débarquement.
A certaines époques de l’année on peut observer des baleines qui plongent et chantent juste devant la ville. Ce n’est pas la saison mais nous nous consolons en visitant l’écocentre où on apprend tout sur la faune et les mammifères marins.
La péninsule Valdès toute proche est une réserve naturelle connue que nous ne visiterons pas, les excursions étant très chères et sans grande nouveauté par rapport à ce que nous avons déjà fait. Sauf la possibilité de voir des Orques (avec beaucoup de chance).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire