13 novembre 2011

Retour au camp de base du parc Gunung Mulu

De retour au camp de base nous faisons une grande lessive et entreprenons une fois de plus de faire sécher nos affaires. Le soir, de retour au dortoir je me souviens qu’en Patagonie, un voyageur français m’a donné des films, et je crois me souvenir qu’il y avait quelques épisodes d’Ushuaia. Effectivement, je retrouve un épisode d’Ushuaia tourné ici même il y a 10 ans. Et devinez comment l’émission commence : Nicolas Hulot présente l’émission perché au sommet des Pinacles, l’endroit même où nous étions hier !!

Et il employait les grands moyens, se faisant déposer en hélicoptère pendant qu’un second appareil tournoyait autours pour le filmer. C’est très amusant de voir cette vieille émission tournée dans des lieux si familiers ! Nous avons vu la plupart des insectes et animaux qu’il présente !

Le lendemain nous allons visiter la grotte la plus large du monde, on pourrait y ranger un A380 ! Il s’agit de la Deer cave, et le spectacle est vraiment extraordinaire ! L’entrée de la grotte est monumentale, on aperçoit très haut au dessus de nos têtes ce qui correspondrait au rebord du toit. De grands arbres ont poussé juste au bord et le vent fait tomber des feuilles qui chutent en tournoyant jusqu'au sol pendant de longues minutes. Ces images me rappellent certaines scènes du film Sanctum qui aurait pu être tourné ici !
Gunung Mulu

Nous entrons dans la grotte et un peu plus loin de l’eau s’écoule du plafond, mais il est tellement haut que les gouttes semblent tomber au ralenti !

Des millions de chauves souris dorment accrochées au plafond. Le sol de la grotte est recouvert d’une montagne de leurs déjections dont s’alimente une multitude d’insectes.

Nous entrons dans la grotte et je jette un dernier regard en arrière avant de perdre de vue la lumière du soleil. La vue est magnifique ! Comme lorsque nous plongions dans les Cenotes au Mexique les rayons de lumière pénètrent dans l’obscurité et la couleur verte de la végétation ressort avec une incroyable intensité contrastant avec l’obscurité et la noirceur de la grotte.

Nous ressortons de la grotte peu avant le coucher de soleil et guettons la sortie des chauves souris. Là encore le spectacle est superbe ! Alors qu’au Mexique les chauves souris sortaient dans un nuage immense et ininterrompu, ici les bestioles sont plus craintives. En effet la forêt où elles vont chasser se trouve à une certaine distance de la grotte. Le temps d'y arriver elles seront totalement à découvert et à la merci de leurs prédateurs. Ainsi les chauves-souris commencent par se regrouper et ne se décident à sortir que lorsqu’elles sont suffisamment nombreuses. Elles s’envolent alors vers la forêt en formant une sorte de grand serpent tournoyant dans le ciel.
Gunung Mulu
Gunung Mulu

Gunung Mulu
Nous passons les jours suivants à nous promener dans la canopée, faire des ballades de nuit dans la jungle pour observer les insectes et petits animaux.
Gunung Mulu
Gunung Mulu

Les nombreux guides qui travaillent dans le parc sont issus des tribus indigènes de Bornéo. Leur mode de vie était nomade jusqu’à ce que le gouvernement les oblige à se sédentariser. C’est ainsi que les villages avoisinants furent construits sur le modèle des longhouses, sorte de maisons communautaires sur pilotis. Dans le village voisin que nous visitons un incendie a détruit la longhouse qui a été remplacée par de petites maisons familiales. Chaque tribu parle son propre dialecte, mais aussi le malais et pour beaucoup l’anglais. Certains guides connaissent chaque plante et sont capable de nous expliquer son utilisation dans leur tribu. L’émission Ushuaia présente à travers une reconstitution, certaines habitudes des indigènes. C’est très amusant car quelques heures avant de tomber sur cette l’émission, un guide nous expliquait la même chose, vous retrouverez cela dans ma vidéo.

Gunung Mulu
Finalement le jour du départ arrive et nous partons pour Kota Kinabalu qu’on appelle ici KK (kéké).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire