22 janvier 2012

La veille du Têt (le 22 janvier) dernier jour de l'année

La veille du Têt (le 22 janvier) tout le monde s’attache à terminer les préparatifs. La maison doit être propre car on ne doit pas balayer dans les prochains jours. De même toute la nourriture doit être préparée à l’avance. Mais le plus important est de préparer l’autel des ancêtres en le garnissant d’une immense corbeille de fruits.

Tous les arbres de la maison sont décorés de petites pancartes rouges et dorées portant des inscriptions. Nous prenons chaque repas en famille, par terre, dans le salon.

P1090919
Song nous enseigne une recette de crêpes vietnamiennes : épaisses et sans lait, on les cuit avec du soja, des crevettes non décortiquées (comme au Pérou), du porc. On cuit les crêpes dans un wok ce qui demande une certaine technique mais on s’y fait vite. On sert ensuite ces crêpes épaisses pliées en 2 puis on les mange en petits morceaux dans un rouleau de papier de riz (comme pour les rouleaux de printemps) avec de la salade et assaisonné de Fish sauce.
P1090926

Bien Hoa
Après le diner vers 21h nous partons à pieds avec Thông pour une grande promenade dans un parc puis en ville. Plus tard nous allons assister au feu d’artifice de minuit au centre ville. Une foule immense a eu la même idée mais contrairement à nous les gens sont venus en scooter, créant un embouteillage monstrueux. En attendant minuit nous observons un jeu de chat et de la souris entre les milliers de scooters qui s’arrêtent au milieu de la rue pour attendre le feu d’artifice et la police qui tente de les faire circuler. Les policiers ont beaucoup d’autorité au Vietnam, mais ils sont complètement débordés.

Le feu d’artifice éclate à minuit marquant le passage au Têt du dragon sous les acclamations de la foule enthousiaste. Nous rentrons ensuite à la maison derrière Thông que je n’ai jamais vu marcher aussi vite ! Peu après minuit, nous sommes de retour devant la maison. Nous retrouvons la sœur et son copain et nous apprêtons à repartir pour aller tous ensemble prier à la pagode voisine. Profitant alors de ces quelques minutes pour aller chercher un objet dans la maison, je franchis précipitamment le seuil sous le regard des parents sans rien remarquer de spécial. Ce n’est que le lendemain que je comprendrai…

Après s’être déchaussés à l’entrée de la pagode, nous entrons derrière nos amis qui nous donnent des bâtons d’encens que nous allumons sur chacun des nombreux petits autels en faisant une prière.
De retour à la maison, toute la famille se réunit pour célébrer la nouvelle année. Le père Hoa ouvre une bouteille de champagne hongrois portant des inscriptions en cyrillique (probablement destinée à l’export en Russie). La bouteille a beau ne pas être fraiche la boisson me semble délicieuse !

C’est la première fois que nous buvons de l’alcool. La veille, Hoa a bien ouvert une bouteille de vin pour en servir un verre à ses ancêtres mais nous n’y avons pas touché. De même, en ville, nous avons observés que tous les vietnamiens attendent gentiment minuit pour commencer à picoler !
Finalement nous allons nous coucher vers 2h.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire