13 juillet 2012

Salsa et rencontres à Luang Prabang

Cela fait plus d’un an que nous n’avons pas dansé (depuis Buenos Aires) et cela commence à me manquer. Avant d’arriver je me suis donc renseigné sur la salsa à Luang Prabang et ai découvert que notre amie Saori de Bangkok y avait enseigné plusieurs années avant de partir en Thaïlande. C’est ainsi que j’ai pris contact avec Samy le propriétaire du S-bar où avaient lieu ces évènements chaque mercredi. Nous le rencontrons dès le soir de notre arrivée.

Le contact passe très bien. Samy est un jeune français sympathique qui a lancé il y a un an ce restaurant-bar à cocktails plutôt chic. Le voici avec son amie Lily et sa fille :
P1150850
Nous faisons la connaissance de plusieurs expatriés français habitués du bar et Samy ne rate pas l’occasion de nous offrir plusieurs de ses excellents cocktails ! Il n’y a pas de soirée salsa prévue ? Qu’à cela ne tienne, nous décidons ensemble d’en organiser une dès ce samedi (le surlendemain). Cela nous laisse à peine le temps de nous occuper de la promotion aidés par Samy et Saori. Nous n’espérons pas beaucoup de monde car en cette saison, les expatriés qui forment la majorité des danseurs sont repartis chez eux.
P1150838

Après cette première rencontre sympathique avec Samy nous nous promenons dans le quartier du S-bar : il n’y a que des restaurants occidentaux et bars pour étrangers, cela fait longtemps que nous n’avons pas vu autant de touristes ! Au retour nous passons par une ruelle indiquée par Sammy où nous trouvons de la bonne nourriture locale pour à peine 1€.
P1140773

Le matin nous allons prendre un jus de fruits frais juste à côté de l’hôtel. Dans la rue du marché des dizaines de femmes sont installées derrière un petit stand où elles préparent des jus de fruits frais pour environ 0,7€, exactement comme en Bolivie !
P1150855
Mais ici on trouve une seconde spécialité complètement inattendue : les sandwichs au poulet dans une sorte de baguette. Une personne a du avoir cette idée et, comme à chaque fois lorsque cela fonctionne, tout le monde se met à faire la même chose, copiant au détail près l’idée originale. Mais nous préférons le petit déjeuner local : une sorte de Pho au poulet (soupe de nouilles).

Finalement le soir de notre cours de salsa arrive. La soirée se déroule très bien. Nous faisons plein de connaissances et surtout c’est l’occasion de faire quelques danses ensemble !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire