24 août 2012

En téléphérique jusqu'au sommet des montagnes de Zhangjiajie

Nous nous levons à 6h du matin et partons avec Yang pour la gare. Avant d’aller travailler, il nous aide à acheter nos billets de train pour aller à Shanghai le surlendemain. Nous nous y prenons très tard et toutes les couchettes du train direct (qui met 20h pour arriver) sont prises, il ne reste que des sièges. Nos deux amis français d’hier vont faire le trajet en siège dur ; 20h sans dormir ! Ils nous ont parlé d’un train express mais n’ont pas pu acheter les billets faute de parler chinois. Grace à notre ami Yang, nous achetons des billets pour l’express qui met « seulement » 10h depuis une ville voisine où nous ferons donc une étape demain soir !

P1170223* P1170058Nous prenons ensuite le téléphérique qui grimpe au sommet de ces jolies montagnes qui dominent la ville. Mais pour cela il nous fait d’abord faire la queue à la chinoise. Cela signifie une bousculade terrible : en effet, les chinois ont l’habitude de couper les files et de se bousculer pour passer devant les autres ! Mais nous apprenons à ne pas trop nous laisser faire sans être aussi grossiers qu’eux.
L’autre problème est que les chinois sont extrêmement bruyants d'autant plus qu'ils sont en groupe. A la fin de la journée alors que nous partagerons une télécabine avec des coréens, nous apprécions pour la première fois de la journée le retour du calme !!!

Le télécabine fait 8km de long et 1500m de dénivelé séparés en deux segments à la station intermédiaire. Il y a une centaine de cabines semblables à celles qu’on trouve dans les Alpes et pour cause : il a été construit par des français avec des fonds coréens !
La vue est époustouflante ! Nous allons jusqu’au sommet et passons la matinée à nous balader sur des petites passerelles à flanc de falaise.
P1170242
P1170227Le sommet est équipé d’un télésiège pour les chinois qui ne veulent pas marcher quelques centaines de mètres. Il y a même un ascenseur creusé dans la montagne !
En début d’après midi nous redescendons jusqu’à la station intermédiaire pensant faire une dernière promenade à pieds. Mais à notre grande surprise on ne peut accéder qu’à un arrêt de bus du complexe touristique. Curieux, nous grimpons dans un des bus pour voir où cela nous mène, et rigolant d’avance en pensant être déposés 200m plus loin. Mais à notre grande surprise nous remontons presque jusqu’au sommet ! Le bus s’arrête à un énorme complexe touristique au pied d’une grande arche naturelle. Nous comprenons soudain à quoi servait cette énorme route qui défigurait le paysage. Bien que l’intérêt d’atteindre le pied de cette grande arche soit très limité, ils ont construit une route, mobilisé une trentaine de bus, et construit une gigantesque plateforme pour nous permettre d’y accéder sans nous fatiguer !!
P1170350Et ce n’est pas tout : un immense bâtiment est en construction pour défigurer définitivement la montagne !
Nous gravissons sceptiques le grand escalier qui mène au pied de l’arche et comme nous l’attendions, rien de spectaculaire. Nous apprenons qu’un français a escaladé cette arche en 40 minutes sans aucune protection.

De retour en ville nous faisons la surprise à notre ami d’aller le chercher au travail. Nous rentrons et allons nous balader jusqu’à un barrage voisin de sa maison. Nous passons une dernière soirée ensemble. P1170368

Aucun commentaire:

Publier un commentaire