10 février 2011

Auto stop en Terre de Feu jusqu'à Ushuaia

Le lendemain matin, pour la seconde fois nous faisons du stop à la sortie de Porvenir pour San Sebastian (à seulement 150km). Mais nous avons moins de chance que la veille et après 3h d’attente quelqu’un qui arrive en sens inverse s’arrête et propose de nous conduire sur une autre route, beaucoup plus longue mais plus fréquentée, car c’est par là que passent tous les camions qui viennent en terre de feu.

Au début la situation se débloque : un minibus nous emmène un peu plus loin, ensuite un camion nous dépose sur la fameuse route internationale (une piste en réalité) où tous les camions sont censés passer. Nous avons fait beaucoup de chemin pour venir ici et nous sommes toujours à 100 km de San Sebastian mais aucun camion ne passe.

Ce n’est qu’après 2h qu’une voiture s’arrête et propose de nous déposer à une estancia voisine. Puis une voiture venant de cette estancia nous dépose jusqu’à la suivante. Nous sommes bloqués de nouveau à seulement 50km de San Sebastian mais personne ne s’arrête.

Finalement un jeune nous prend, il va dans un village un peu plus loin que San Sebastian mais nous dépose à la frontière ou il pense que nous pourrons camper plus facilement. Après avoir discuté avec des routiers au poste frontière, je décide de passer la nuit à la frontière côté argentin. Une famille nous y dépose.
P1040516

Les douaniers argentins sont très sympas et alors que nous cherchons un endroit pour camper, ils mettent à notre disposition une pièce chauffée avec une cuisine. C’est mieux que dans un camping ! Nous dinons et dormons là, bientôt rejoints par deux backpackers chiliens.

Le lendemain après le petit déjeuner nous nous installons sur la route et allons parler à chaque véhicule qui a suffisamment de place. Notre but est d’aller directement jusqu’à Ushuaia pour éviter de se retrouver à nouveau au bord de la route, mais tout le monde s’arrête à Rio Grande. Au bout de 3h, un routier sympa insiste pour nous conduire à Rio Grande, la ville intermédiaire. Nous allons avec lui et, en route, il nous apprend tout sur la préparation du maté et sur sa région, la Terre de feu.

Il nous dépose à Rio Grande où nous essayons en vain d’arrêter une voiture. Une heure plus tard, quelqu’un s’arrête pour nous conseiller de marcher jusqu’à la sortie de la ville, 5 ou 10 km plus loin ce que nous entreprenons de faire.

Alors que nous marchons depuis un moment, quelqu’un s’arrête spontanément pour nous avancer jusqu’au contrôle de police à la sortie de la ville. C’est l’endroit idéal pour faire du stop en Argentine car tous les véhicules s’y arrêtent !

Rapidement, un couple sympa nous conduit jusqu’à la petite ville suivante, à 80km de là. Après avoir discuté un peu avec eux, nous nous endormons, vraiment fatigués.

Nous ne sommes plus qu’à 100km mais notre objectif semble inatteignable, les voitures arrivent très vite et ne s’arrêtent pas. Nous essayons plusieurs endroits en ville, puis marchons quelques km et attendons longtemps. Au moment ou nous n’y croyons plus, une voiture s’arrête enfin. Mario, un jeune sympa nous conduit jusqu’à Ushuaia !
P1040533
Vue sur la ville avec les montagnes derrières. C'est d'ailleurs pas très loin que nous nous installerons car notre camping est en hiver une piste de ski !
P1040522

Aucun commentaire:

Publier un commentaire