14 octobre 2011

Festival du marché de Jagalchi à Busan

Lorsque nous arrivons chez nos hôtes elles ne sont pas là mais elles nous ont laissé le code de leur porte (en Corée il est fréquent d’avoir un code à 4 chiffres au lieu d’une clé). Nous pouvons ainsi nous installer et les attendre.

Kath et Sandy sont originaires d’Afrique du sud et, comme beaucoup d’occidentaux elles sont ici pour enseigner l’anglais. La Corée fait un gros effort pour recruter des professeurs d’anglais étrangers leur fournissant logement, billets d’avion et un très bon salaire. Ainsi si la génération actuelle parle très mal anglais, on imagine que la prochaine sera beaucoup mieux préparée et pourra même remplacer les enseignants étrangers. Malheureusement les avis sont nuancés car dans certaines mauvaises universités (souvent privées) les professeurs sont surtout là pour faire bonne figure sur les brochures d’inscription et aucune importance n’est donnée à l’anglais, ni par les élèves, ni par le système scolaire.

Nous allons au festival du marché Jagalchi, le plus important marché de fruits de mer du pays. En réalité le marché en lui-même est plus intéressant que les distractions du festival. Il est immense et un grand hall est consacré à la vente de poissons, poulpes et coquillages vivants.
Busan
Les animaux sont présentés dans de grands aquariums bien éclairés et, à l’étage supérieur on peut déguster des sashimis coréens.
Busan

Nous tentons l’expérience qui s’avère plutôt décevante en comparaison avec la version japonaise. D’abord le poisson est si mal coupé que nous avons du mal à le terminer (il reste plein de morceaux de peau et d’arrêtes). Je me demande d’abord si nous avons mal choisi le restaurant ou si c’est la façon de faire en Corée. Mais nous verrons plus tard d’autres lieux où la découpe du poisson n’est pas plus soignée. Cela me rappelle cette omelette aux grosses crevettes que j’ai mangée au Pérou. C’était délicieux sauf que les crevettes entières n’étaient pas décortiquées !

Le sashimi est accompagné de sauce de soja pré mélangée avec du wasabi mais on nous explique que les koréens mangent cela dans une feuille de salade avec de la sauce rouge et d’autres choses comme pour le barbecue coréen (regardez la vidéo). C’est bon mais de cette façon on ne sent pas du tout le goût du poisson !
Nous nous promenons ensuite dans les stands de poisson frais...
Busan
...et séché avant de rentrer.
Busan

Nos hôtes Kath et Sandy nous mettent vraiment à l’aise et sont très sympathiques. Nous resterons finalement chez elles deux fois plus longtemps que prévu et j’en profiterai pour terminer le montage vidéo des USA et avancer celui de Corée. Les jours suivants nous passons donc beaucoup de temps à la maison mais visitons quand même un grand temple situé au bord de la mer : le Haedong Yonggungsa.
Busan
Busan

Non loin de la maison se trouve le Shinsegae, un grand complexe commercial que les coréens annoncent fièrement comme le plus grand « department store » du monde (record Guiness). Aucun intérêt pour nous car c’est rempli de produits des grandes marques internationales, mais il parait qu’on jouer au golf à l’intérieur.

La ville est magnifique lorsqu’elle s’illumine la nuit et nous nous promenons en suivant la rivière jusqu’à la plage d’où on aperçoit un immense pont suspendu remarquablement éclairé : le Gwangan (diamond bridge).
Busan

Aucun commentaire:

Publier un commentaire