07 décembre 2011

Plongée dans les épaves japonaises de la seconde guerre mondiale à Coron

Le troisième jour nous décidons de faire de la plongée afin d’avoir un aperçu des épaves. Patrick nous conseille un centre de plongée : rocksteady dive, disant que contrairement aux autres ils nous font plonger en petit groupes. Nous sommes accueillis par Karin et Gerd, un couple allemand qui a créé ce centre 3 ans plus tôt. Le contact passe vraiment bien et nous décidons de plonger avec eux sans même voir la concurrence (ce que je ne fais jamais d’habitude). Malheureusement nous disposons de peu de temps et leur agenda est rempli pour les jours qui viennent. Nous avions prévu d’aller visiter la petite ile voisine de Culion et d’y passer la nuit (car il n’y a qu’un bateau par jour). Heureusement Gerd trouve la solution parfaire : ils vont justement le lendemain à Culion pour faire passer un examen médical à leur petite fille Emily, et proposent de nous emmener avec eux, ainsi nous pourrons revenir le même jour !

P1130421
Nous passons donc le lendemain avec nos nouveaux amis. Leur bateau multicolore baptisé Emily comme la petite, nous conduit à Culion. Gerd nous raconte qu’il y a 10 ans Coron ressemblait à Culion : une petite ville paisible, bien moins touristique, sans toute cette agitation permanente et infernale. Rae nous avait prévenus que l’hôpital de Culion est le meilleur de la région, aussi nous sommes bien surpris de visiter ce bâtiment qui semble n’avoir pas changé depuis l’époque coloniale !
P1130418

Nous visitons un musée très intéressant qui raconte l’histoire très émouvante de celle ile transformée en une colonie de lépreux pendant l’occupation américaine.

P1130445
Le lendemain le grand jour arrive enfin : nos premières plongées en épaves ! N’ayant pas passé la certification de plongée, nous sommes toujours considérés comme des baptêmes. Heureusement Gerd est intelligent et se montre souple considérant que j’ai déjà pas mal d’expérience en apnée. C’est mon 3ème baptême de plongée mais lorsque je remonte j’ai un sourire jusqu’aux oreilles, je suis enthousiasmé par cette expérience. Dans l’après midi Gerd nous fait plonger dans une seconde épave, moins profonde avec Vineta. Cela se passe tellement bien qu’après de courtes hésitations nous décidons de renoncer au reste du voyage à Palawan pour rester ici et passer la certification de plongée. Je passe toutes les épreuves du premier coup. Gerd est un instructeur expérimenté qui aime son métier, le courant passe vraiment bien avec lui. Il prend vraiment le temps de s’occuper de s’occuper de nous faisant toujours passer notre avantage devant son intérêt économique.
P1150363

P1150308
Un poisson crocodile dans une épave

Je passe ma certification, il me prête son appareil photo numérique et je réalise un petit film que je partage avec Karin et lui. Nous visitons plusieurs épaves et descendons jusqu’à 27m. En plus il me fait un super prix : au total pour deux, j’aurais payé moins cher que le simple prix de ma certification.

Lorsque le moment du départ approche nous sommes bien tristes de laisser nos nouveaux amis Karin et Gerd. Nous passons le dernier soir au centre de plongée et je donne quelques conseils informatiques à Karin. Le lendemain matin lorsque nous montons dans le bus nous voyons Gerd arriver à moto pour nous souhaiter un bon voyage !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire