18 janvier 2012

Chez nos amis de Buon Ma Thuot

Le taxi nous laisse à Buon Ma Thuot devant la maison de nos hôtes Tam et Trang. Tam est enseignant, Trang caissière. Ils sont jeunes et d’une grande gentillesse. Leur petite maison jouxte celle des parents qu’on ne nous présentera pas. Le premier soir nous leur montrons nos vidéos et leur donnons un petit cours de salsa. Ils préparent des crêpes, recette apprise d’un précédent voyageur.

Le lendemain matin ils nous donnent un plan et toutes les indications pour organiser notre journée de visite, puis ils nous conduisent en mobylette jusqu’au centre ville. De là nous prenons un bus pour le parc national de Yok Don.

Le guide qui nous accueille est seul car le Têt approchant, les gens prennent tous leurs congés. Il s’excuse donc de ne pouvoir nous accompagner (ce qui en réalité nous arrange car c’était de toute façon trop cher pour nous) et, n’ayant rien à nous vendre il nous donne toutes les indications pour nous débrouiller seuls. Nous restons un moment à discuter avec lui puis, partons faire une ballade à dos d’éléphant.

Autrefois nombreux et chassés par les minorités locales, l’éléphant vietnamien est en voie d’extinction et entièrement exploité pour le tourisme ou les travaux. Les 4 éléphants du parc ne travaillent que 2 à 4h, seulement un jour sur 2 et transportent des charges raisonnables (pas plus de 2 personnes). De plus au repos ils sont en semi liberté, ce qui nous décide à tenter l’aventure d’une ballade sur leur dos. Par contre on les attache avec des chaines sans protection en plastique ce qui leur abime les pattes.
P1090730

L’éléphant marche un peu plus vite qu’un homme. Installé sur son dos on est très haut et ca bouge beaucoup. Le plus sympa est de voir l’animal s’arrêter pour arracher des arbres avec sa trompe pour en dévorer les racines !

Nous nous promenons ensuite à pied dans les villages voisins de minorités : des maisons en bois sur pilotis.

De retour en ville, nous marchons jusqu’à l’extrémité nord pour visiter un autre village de minorité avec des longhouses traditionnelles : de très longues maisons communautaires ou familiales en bois.
P1090744

Puis nous prenons deux mototaxis pour rentrer. Pour la première fois dans cette ville sans touristes, les gens ont été honnêtes avec nous toute la journée. Il faut bien sûr négocier mais nous parvenons enfin à nous débarrasser du sentiment d’être des touristes que la moitié des gens cherche à escroquer et qui en conséquence se montre exagérément méfiants avec l’autre moitié. Quel soulagement !
P1090742

De retour à la maison nous trouvons Tam en train de nous préparer à manger.
Il ne sera pas là ce soir et tient absolument à nous laisser à manger. Trang revient tard du travail avec de petits pains pour nous !

Nous partons déjà le lendemain matin car le Têt approchant il y a de moins en moins de bus et les prix vont bientôt être doublés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire