29 novembre 2010

Les montagnes de Tupiza (jour 1)

Nous nous retrouvons à 7h30 à l'agence pour un petit déjeuner. Rapidement nous chargeons toutes nos affaires sur le 4x4 et prenons la route.

Notre véhicule est une Toyota Land Cruiser, l'agence en possède 8 et notre meccano qui travaille avec plusieurs agences me dit que c'est ce qu'on trouve de mieux ici, mieux que les Nissan Patrol ou que les fragiles Mitsubishi. En effet, notre 4x4 semble en bon état pour la Bolivie, nous sommes rassurés. Je demande au meccano de quelle année est le véhicule, il me répond qu'il a 20 ans !! Il faut dire que nous sommes tellement habitués à voir des épaves dans la région que ce 4x4 nous semblait presque neuf !!
P1060584

Notre guide "Winch" a 10 ans d'expérience, il a été le premier à ouvrir la route que nous emprunterons le 1er jour. Aujourd'hui il préfère travailler en ville comme mécanicien pour rester près de ses 5 enfants et on le comprend car en haute saison les chauffeurs sont sur la route 25 jours par mois !
Nous avons donc de la chance d'être avec lui, doublement car en cas de panne, nous sommes entre de bonnes mains.
Le premier jour nous traversons les montagnes de la région de Tupiza, empruntant une route peu fréquentée par les agences ce qui nous permettra d'observer de nombreux animaux.

Nous commençons avec un paysage de Far West comme la veille à cheval.

P1060494
Aguanopampa (caca de lama en Quechua) est une plaine où les lamas se rassemblent par milliers.
P1060511
Nous déjeunons dans un village fantôme, abandonné en même temps que la mine voisine.
P1060523
Nous faisons une pause à San Pablo de Lipez. Il fait un soleil de plomb et les rues sont désertes. On se croirait dans un western

Plus loin nous voyons des vizcacha, sortes de gros lapins-écureuils (comme au Macchu Picchu).
P1060557
Egalement les cousins sauvages des lamas.
P1060573
Toujours dans le style western, ici on se croirait à Monument Valley.
P1060576
Nous traversons quelques villages très pauvres. Les maisons (comme celle ou nous dormirons) sont faites d'adobe (briques de terre crues) et le toit de chaume.

Les habitants vivent de la laine et la chair de lama. Ils troquent ces marchandises tous les mois à Tupiza, et une fois tous les 6 mois en Argentine. Les hommes vont parfois chercher du travail en Argentine toute proche et où les salaires sont bien meilleurs.
Le gouvernement d'Evo Morales s'est lancé dans un vaste plan d'équipement électrique.
P1060586
Ainsi, toutes les maisons sont équipées en panneaux solaires, batteries, ampoules, et prises 12v. Les villageois remboursent chaque mois 100 bolivianos (10€) à la façon d'un microcrédit. Comme beaucoup de paysans ne lisent pas l'espagnol (on est au pays Aymara), la notice est illustrée.
P1060585
Nous dormons à Kollpani (4250m), le point culminant de la journée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire