09 mars 2012

Première arrivée à Bangkok

Nous partons pour Bangkok où nous rencontrons Arvind, un jeune Malais qui a fait ses études supérieures à Londres, très sympa, curieux et plein d’énergie et de projets.
Il projette un tour du monde en deux ans et nous lui donnons plein de conseils.

Nous allons danser le samedi à « La Rueda » où Pom, la propriétaire nous accueille chaleureusement. Elle a gardé pour nous des affaires qu’Arny lui avait confié ainsi qu’un paquet- envoyé par Mig des états unis et contenant un petit filtre pour réparer notre appareil photo.

Après seulement un weekend nous décidons de partir vers le nord afin de prendre un maximum de temps pour explorer cette région. Nous reviendrons plusieurs fois à Bangkok que nous aurons tout loisir de visiter.

Dimanche matin nous allons visiter le marché du weekend, tout au nord de la ville, proche de la gare routière. C’est un immense marché où l’on trouve tout ce dont les touristes peuvent rêver.
Nous dégustons de délicieuses glaces à la noix de coco (faites à l’ancienne, avant les frigos) servies dans la noix. On déguste la glace avec la chair du fruit.

Après une petite ballade dans le parc adjacent nous marchons vers la gare routière toute proche pour acheter les billets pour le lendemain. En effet un bureau d’information touristique nous a affirmé qu’il faut se déplacer pour acheter les billets. Nous demandons notre chemin à un chauffeur de tuc tuc qui comme d’habitude nous dit que c’est loin (2km) et qu’il peut nous conduire, mais il voit que nous sommes déterminés à marcher. Il nous dit alors que des agences vendent ces billets dans le quartier des backpackers ce qui ne semble pas absurde, au contraire. Il propose de nous conduire pour 20 baths chacun ce qui est donné étant donné la longue distance. Nous acceptons car en plus cela nous rapproche de la maison. Pendant le long trajet le tuctuc m’explique qu’il y a des promotions sur les tickets de bus suite aux inondations. A l’agence, un commercial nous reçoit et essaye de nous présenter un package à 15000 baths, finalement il nous avoue qu’il ne vent pas les billets de bus et que nous devons retourner au terminal de bus. Furieux, j’appelle le chauffeur de tuctuc dont j’avais noté le numéro. Croyant que c’est pour une course, il accourt. Après des explications calmes mais fermes, il nous rembourse le prix de la course, symbolique.

Un autre tuctuc nous demandera 400 bath pour nous conduire au terminal de bus puis essaiera exactement la même arnaque. Je pense que les chauffeurs n’ont aucune idée de ce que l’agence vend ou non, en cela ils ne sont pas malhonnêtes (en effet le 1er chauffeur m’avait proposé de m’attendre pour me conduire ailleurs). Par contre, ils touchent clairement une commission si le client reste 10 minutes dans l’agence.

Finalement nous décidons de voyager en train et nous rendons à la gare toute proche pour acheter les billets !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire