14 mars 2012

Une journée dans le train… jusqu'à la ville de Sukhothaï

P1120258Lorsque nous arrivons à la gare vers 10h, nous avons le choix entre un express qui ne partira que dans une heure et un omnibus deux fois mois cher mais qui arrivera à destination une heure après l’express. Etant déjà à la gare, autant partir immédiatement, nous prenons donc le train le moins cher quitte à perdre une heure. Hélas c’était sans compter le retard !! Le trajet devait durer moins de 3h mais nous arrivons à la gare de Phitsanulok après plus de 6h : ainsi au lieu d’arriver pour le déjeuner vers 13h30, nous arrivons à 17h !

Nous avions prévu de poursuivre le voyage en bus jusqu’à la ville suivante, mais nous arrivons tellement fatigués et affamés à la gare de Phitsanulok, que nous envisageons un moment d’y passer la nuit. Finalement, après un rapide tour dans cette ville pas spécialement attrayante, nous décidons de repartir comme prévu. Nous prenons un tuktuk pour la gare routière où nous trouvons un bus pour notre destination : Sukhothaï. Heureusement le trajet ne dure qu’une heure et avant de partir, nous avons le temps d’acheter un casse croûte.

Il fait déjà nuit lorsque nous arrivons à la gare routière de Sukhothaï. Un rabatteur nous aborde à la descente du bus, bientôt rejoint par un chauffeur de tuctuc. Les Thaïs sont généralement très gentils alors je ne les envoie pas balader (comme je l’aurais fait au Vietnam), de plus je suis assez fatigué et je n’ai aucune idée de la guesthouse que nous allons choisir, alors pourquoi pas la leur... Mais ils deviennent vite trop envahissants. Le rabatteur essaye de m’attirer dans sa guesthouse à 350 baths la nuit, mais il veut que je paye le transfert en tuctuc. Or le tarif demandé pour la course me semble exagéré et je n’aime pas leurs manières. Pour m’en débarrasser je leur dit que je vais à la « guesthouse n°4 » dont j’ai vaguement lu le nom sur le lonely planet et je bluffe en affirmant que le transfert est gratuit.

S’il est vrai que j’ai quelques adresses de guesthouses, je n’ai aucune idée de la façon de m’y rendre. Alors que je marche rapidement dans la gare routière poursuivi par le chauffeur de tuktuc, je me retrouve nez à nez avec une jeune fille qui me présente sa guesthouse. Par un grand hasard il s’agit de la « guesthouse n°4 » dont je parlais juste avant. Elle me propose non pas une chambre mais un bungalow pour seulement 250 baths (6€). En plus toutes sortes de services sont gratuits (prêt de vélo, transfert, et même la lessive !). Cela parait presque trop beau pour être vrai ! Nous acceptons, grimpons dans la voiture conduite par son frère et bientôt nous arrivons à la guesthouse. Il s’agit d’une pension de famille pleine de charme, à tel point que nous y resterons plus longtemps que prévu.

Nous passons la première journée à nous reposer, travailler sur les ordinateurs et explorer à pied la ville et ses marchés.

Sukhothaï est considérée comme la capitale du premier royaume thaïlandais (1250). Son principal attrait touristique est le parc historique composé des ruines de 21 monuments historiques complétés par 70 sites dans un rayon de 5km.

Nos hôtes nous fournissent des cartes et de nombreux conseils pour visiter le parc historique. Le lendemain, nous partons à 5h du matin avec une moto qu’ils nous louent en direction du parc historique. 30km plus loin, nous arrivons pour le lever du soleil à un petit temple au sommet d’une colline surplombant la vieille ville. Le grand disque rosé apparaît à travers un nuage de brume.
P1120277

Après quelques minutes, nous décidons de repartir pour faire des photos dans le parc historique. A cette heure le site est désert. Le soleil est maintenant bien visible mais sa lumière est encore très faible, ce qui est parfait pour des photos. Le parc est constitué d’une grande étendue protégée où les monuments sont dispersés au milieu de palmiers et de bassins traversés par des routes et quelques ponts. Nous nous déplaçons très rapidement d’un temple à l’autre pour faire quelques clichés. Grâce au scooter, nous sommes vraiment mobiles et c’est très amusant.
P1120315
Lorsque le soleil se lève, sa lumière devient trop forte pour qu’on le photographie, mais une heure plus tard, il éclaire les vieilles pierres d’une belle lumière chaude et nous reprenons notre tournée à moto.
P1120293

Après la visite d’un dernier temple avec un grand buddha assis, nous prenons le petit déjeuner dans un restaurant avant de rentrer en ville.
P1120322

L’après midi nous repartons à moto et visitons des fermes où l’on fait sécher du tabac ainsi qu’un temple construit à la façon du facteur cheval par un moine bouddhiste qui a voulu raconter un rêve.
Nous repartons en bus pour la ville de Lampang.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire