12 octobre 2012

Arrivée à Cuba

A notre arrivée à Cuba, nous nous attendions à être accueillis par Irina avec qui j’étais en contact sur internet. Malheureusement elle a eu un empêchement de dernière minute et à envoyé à sa place un taxi que nous devons payer au prix fort : 25$ Le taxi nous conduit chez Marlina : la casa particular où nous avons choisi d’habiter pour la bonne raison que c’est la moins chère ! Il faut savoir qu’ici les étrangers ne peuvent loger chez un cubain que si celui-ci possède une licence. On doit donc le payer et il reverse de l’argent à l’état. Cela signifie qu’il est impossible de faire du couchsurfing et c’est la raison pour laquelle j’ai tant tardé à revenir à Cuba. Le tarif normal pour une casa est de 20$ à 25$ par jour. Mais pour une durée d’un mois on peut facilement faire descendre les tarifs. En multipliant les contacts j’ai d’abord trouvé un 2 pièces-cuisine indépendant très joli pour 18$. Puis un autre pour 14-15$ seulement ce qui n’était pas mal.

Sur la photo, Marlina à gauche et Irina à droite :

Mais finalement étant des amis d’Irina nous avons droit à un prix spécial de 12$ avec petit déjeuner, diner et lessive comprise !!! Un tarif imbattable assez difficile à tenir si bien que nous donnerons à Marlina un peu plus selon nos possibilités. Normalement l’offre longue durée spéciale pour étudiant est de 15$ avec tout cela inclut ce qui est déjà très bien.



Marlina nous accueille en disant qu’elle souhaite que nous nous sentions en famille. Elle vit avec son fils Raphael qui, malgré sa mauvaise santé est toujours disponible. Marlina, 70 ans est professeur de bioéthique à l’université toute proche. L’appartement, situé au 1er étage donne sur un carrefour bruyant dont les deux rues débouchent sur la mer. Malgré la proximité de la mer, l’air est fortement pollué par les vieux moteurs des voitures cubaines. Le bruit et la pollution sont les principaux inconvénients de cet appartement.

Construit en 1950, notre immeuble fut probablement redécoupé à la révolution pour fournir de nombreux logements ce qui donne des bizarreries comme notre petite chambre avec ses 6m de hauteur de plafond, des volets à l’intérieur de l’appartement ainsi qu’un morceau de couloir à ciel ouvert donnant sur sorte de mini patio.

L’appartement est assez vétuste ce qui ne nous surprend pas trop. Nous partageons la salle de bain avec une autre chambre. La douche électrique brésilienne installée comme il se doit avec du scotch ne fonctionne pas, c’est donc avec de l’eau froide qu’on se réveille chaque matin. Notre chambre est équipée d’une clim qui fait tellement de bruit que nous ne l’utilisons jamais, mais le ventilateur nous suffit. Après quelques jours, nous nous habituons à ce nouvel environnement ainsi qu’au décalage horaire.
Notre chambre: P1190171 P1190162

Aucun commentaire:

Publier un commentaire